Image Unavailable

Yomi, l'Enfer japonais de l'Amatsukami, est le sombre et terrifiant royaume d'Izanami, un lieu de damnation pour toutes les âmes japonaises…

Aussi connu comme le "Monde de l'Impur", Yomi est exceptionnellement sombre même pour un Enfer. Les Âmes y errent sans but, finissant toutes par perdre la mémoire tout en s'enfermant dans la solitude et la tristesse. Lentement consummées par les ténèbres jusqu'à ce qu'elles ne soient plus que l'ombre d'elles-mêmes, les âmes de Yomi sont privées de tout espoir de salut. Ce sort définitif explique pourquoi il y a plus de fantômes au Japon qu'ailleurs sur le Monde : les âmes les plus fortes font tout pour résister à l'attraction de Yomi et éviter d'y être enfermées.

L'endroit lui-même est une vaste plaine ressemblant à une ancienne ville japonaise et peuplée par les âmes souillées des défunts. La plupart des âmes féminines finissent par devenir des Shikome, des titanspawns au service d'Izanami faisant preuve d'un zèle démesuré. Personne ne peut évaluer avec précision combien de Shikome sont actuellement au service d'Izanami, mais leur nombre suffit à protéger son royaume et ce malgré son manque d'alliés politiques.

Dans Yomi, il n'existe aucune lumière pour éclairer le chemin et tous ses habitants craignent et détestent son éclat. L'Enfer en lui-même ressemble beaucoup aux lieux les plus sombres de Patala ou de Nyx, mais la présence d'Izanami rend le sentiment inspiré aux voyageurs différent. Tristesse, colère et désespoir y rôdent tels un sombre sentiment qui englobe tout ce qui existe. Trouver son chemin dans Yomi est excessivement difficile. Utiliser une quelconque forme de lumière ne fait que rendre les habitants de l'Enfer plus aggressifs ou effrayés. En outre, la proximité de Yomi avec d'autres Royaumes Titaniques est telle qu'un voyageur peu attentif peut tomber dans Patala en passant à travers le sol en décomposition de Yomi.

Izanami ne protège pas beaucoup son royaume. De nos jours, elle permet aux titanspawns de Sheol, Nyx et Patala de s'y affronter et d'y voyager tant qu'ils ne mettent pas à mal sa souveraineté sur Yomi ni ne blessent ses âmes. Les visiteurs ne sont toutefois pas concernés par cet accord et il n'est pas rare que les voyageurs en quête de vieux trésors perdus y trouvent une fin des plus horribles…