Image Unavailable
Artiste inconnu

Sun Wukong, qui s'est surnommé lui-même l'Elégant Roi Singe est le petit flocon de neige de la Bureaucratie Céleste et son Dieu de la Supercherie et de la Force.

Singe de taille humaine et extrêmement intelligent, Sun Wukong est un mythborn créé par la destruction de l'Ymir à la fin de la Seconde Titanomachie. Il est réputé avoir éclot d'une pierre magique sur la Montagne des Fleurs et des Fruits, capable de ramper et de marcher. Il a ensuite passé plusieurs années à s’entraîner aux arts martiaux. Ses talents incluent une force surhumaine (il peut soulever 8 tonnes avec aisance) qu'il peut transformer un vitesse surhumaine en parcourant la moitié du Monde en un saut (ce qui représente 22000 kilomètres en un seul bond). Il connait 72 métamorphoses, qu'il n'est d'ailleurs pas très enclin à utiliser puisque sa queue ne suit jamais. Chacun de ses poils à la propriété de pouvoir engendrer un clone complet du Roi Singe et il commande les éléments. Il commande l'air, peut séparer les eaux et geler les humains aussi bien que les créatures divines (Dieux compris).

Peu après sa naissance, Sun Wukong devint ami avec les singes de la montagne et fut proclamé leur roi après avoir sauté sous une cascade dont ils avaient peur. Maintenant roi de son espèce, il avait besoin de trouver une arme. Il voyagea alors dans la Mer de Jade où il acquit un des trésors d'Ao Guang : le bâton à bande dorée Ruyi Jingu Bang. Ce bâton pèse environ 8 tonnes et peut changer de taille, se multiplier et se battre selon la volonté de son maitre. Lorsqu'il ne manie pas son arme, Sun Wukong la réduit à la taille d'une aiguille qu'il loge derrière son oreille.

Mais Sun Wukong, en admiration devant le trésor des Rois Dragons, eut envie de ramener plus de "trucs qui brillent". Pour se faire, il dut les prendre par la force, les Rois Dragons n'étant pas vraiment d'accord pour laisser cette créature ridicule emporter leurs possessions. Le combat prit une tournure inattendue lorsque Sun Wukong parvint à vaincre les quatre Rois Dragons et les força à lui donner une côte de mailles en or, une coiffe à plumes de phénix et des bottes marcheuses de nuages. A son retour dans les montagnes, il fit la démonstration de sa nouvelle puissance à ses loyaux sujets et attira l'attention d'autre puissants mythborns.

La Bureaucratie, inquiète que ce mythborn mette le bazar dans leur ordre bureaucratique, le piégea en l'incitant à aller dans Di Yu, où Yanluo était supposé l'emprisonner à jamais et régler le problème. Mais Sun Wukong dupa Yanluo et parvint à effacer son nom du Livre de la Vie et de la Mort et à sortir librement.

L'Empereur de Jade de l'époque changea son approche et espéra qu'une promotion permettrait de garder le Roi-Singe sous contrôle. Gao Yao invita donc Sun Wukong à le rejoindre dans Tiàn, où le mythborn pensait qu'il recevrait une position importante parmi les Dieux. Mais à la place il fut nommé Protecteur des Chevaux et reçut pour tâche de veiller sur les écuries. Il s'agissait de la position la plus basse qu'une âme pouvait avoir au Paradis. En guise de vengeance, il libéra les Chevaux des Nuages et se proclama Grand Sage et l'Egal du Ciel.

La Bureaucratie fut forcée de reconnaitre son nouveau titre et le promut Gardien du Jardin Céleste. Cependant , lorsque Sun Wukong découvrit qu'il n'avait pas été invité à un banquet où toutes les divinités importantes étaient conviées, son indignation se transforma en défiance totale envers les Dieux. Il courut au Verger Eternel et y vola une pêche d'immortalité, vola le vin royale de l'Empereur de Jade et se retira dans son royaume sur le Monde pour y préparer sa rébellion.

Shangdi et l'Empereur de Jade n'attendirent pas longtemps avant d'envoyer les Armées Célestes à sa poursuite, mais malheureusement pour la Bureaucratie, Sun Wukong parvint à défaire les forces divines à lui seul et se révéla l'égal d'Erlang. La Bureaucratie finit tout de même par le contenir et l'emprisonner sans toutefois réussir à exécuter le Roi-Singe. Il fut alors condamné à être distillé en pilules d'immortalité. Mais après 1000 ans, lorsque le chaudron dans le quel il avait été enfermé fut ouvert, Sun Wukong en bondit en-dehors, plus fort que jamais et doté de Vision du Wyrd - ce qui lui donna en contrepartie un problème aux yeux en les rendant sensibles à la fumée.

Désespéré, l'Empereur de Jade appela Gautama Bouddha à l'aide. Bouddha paria alors avec Sun Wukong que ce dernier ne serait pas capable de sortir de la paume de sa main. Il accepta le défi et sauta le plus loin possible du Grand Sage, jusqu'à ce qu'il atteigne cinq piliers. Pensant qu'ils marquaient la frontière de Tiàn, il s'arrêta et urina dessus avant d'y graver qu'il était l'égal des Dieux et de revenir dans la main de Bouddha. Mais les cinq piliers étaient en fait les doigts de Bouddha et lorsque Sun Wukong essaya de s'échapper, Bouddha transforma sa main en une montagne et y piégea Sun Wukong. Avant que le Roi-Singe n'arrive à percer à travers la montagne, Bouddha la scella avec de puissants mantras enfermant le mythborn dans l'Overworld.

Cinq cents ans plus tard, Guanyin eut besoin d'un protecteur pour un de ses pèlerins qui devait voyager à travers la Chine et Sun Wukong, depuis sa prison, se porta volontaire. Guanyin accepta de le libérer, avec l'accord de Shangdi, en échange de quoi il devait veiller à l'accomplissement du pèlerinage. Cependant, il vaut mieux prévenir que guérir comme le dit le dicton. Ainsi, Guanyin donna au pèlerin un bandeau à placer sur la tête de Sun Wukong qui, lorsque activé avec les bonnes incantations, rétrécirait et causerait une douleur insoutenable. Par souci de justice, la Ministre donna aussi au Roi-Singe trois de ses cheveux à utiliser en cas d'extrême urgence.

Le pèlerinage - raconté dans la nouvelle Voyage vers l'Ouest - ayant été complété, Sun Wukong fut libéré et, à la demande de Guanyin, il lui fut confié une place au sein de la Bureaucratie - sous la responsabilité de Guanyin cela étant dit.

De nos jours, Sun Wukong est toujours l'électron libre de la Bureaucratie Céleste, se tenant à l'opposé de tous les principes que défend le Panthéon Chinois. Le Bien Commun n'occupe pas du tout son esprit et presque tous les Dieux du Panthéon le méprisent. "Emmerdeur royal", "Bête débile" font partie des épithètes le qualifiant dans les couloirs de Tiàn. Mais malgré ses infractions quotidiennes à toutes les règles du Panthéon, Sun Wukong essaie de se contrôler, au moins pour ne pas causer d'ennuis à Guanyin, une Ministre pour qu'il n'éprouve que respect et gratitude.

Les Godborns de Sun Wukong sont, tout comme lui, déterminés à suivre leur propre voie. Ils n'acceptent aucune direction de la part de quiconque et leur liberté est leur possession la plus chère. Ils font généralement montre d'une grande force mentale lorsqu'ils ont le coeur à l'ouvrage, en devenant des personnes entêtées et acharnées de temps à autres. Pendant leur temps libre, ils aiment jouer des tours aux autres, en tant que simple blague pour rompre la glace. Il n'existe pas beaucoup de domaines pouvant les retenir bien longtemps, partageant tous des relations houleuses avec l'autorité. Ce sont des globe-trotters principalement, allant là où le vent les porte et vivant de jobs à droite et à gauche pour leurs commodités.


Pouvoirs associés


Mythcalling
Taiyi - Flot
Nuit - Voile
Vision du Wyrd - Mystère
Nuit - Lune
Technodruidisme
Magei des âmes - Shamanisme
Chwal - Chevaucheur
Lumière - Illumination

Talents associés


Volonté
Technologie
Savoir
Perception
Manipulation
Furtivité
Rapport



Godborns connus