Lugh faisant face à l'armée fomoréenne
Image Unavailable
Image extraite du jeu Mortal Online

La Seconde Bataille de Mag Tuired fut une tentative de Crom Cruach d'oblitérer le Tuatha Dé Danann pendant la Seconde Titanomachie.

Après que le Tuatha Dé eut conquis l'Irlande des mains des fomoréens pendant la Première Bataille de Mag Tuired, ces derniers durent s'enfuir et vivre dans la clandestinité, forcés de ramper sous les tertres ou de se cacher dans les profondeurs de la mer…des endroits qui accélérèrent leur connexion avec Patala et Crom Cruach.

Le Titan vit dans la détresse des fomoréens une opportunité pour se débarasser des Celtes une fois pour toutes, ce qui l'aurait rapproché de la destruction de l'Aesir. Il convainquit alors certains d'entre eux de rejoindre sa cause. Quelques-uns répondirent à son appel mais la plupart restèrent loyaux à leur Roi : Balor, qui hésitait à s'abandonner au Titan. Piller était une chose, mais une alliance avec Crom Cruach signifierait la fin de son propre règne sans espoir de retour en arrière. Mais le Destin de Balor était déjà en marche, sa jalousie envers Cian y avait veillé.

Du côté des Celtes, Lugh et les autres leaders du Tuatha Dé avaient prédit la guerre qui s'annonçait et s'étaient préparés en conséquence. Lorsque Lugh apprit que les fils de Balor - qui avaient tué son père Cian - se promenaient sur les terres celtes sans permission ni de Balor ni du Tuatha Dé, il saisit l'opportunité de les coincer…et de les faire se rendre utiles avant de décder de eur sort. Ainsi, il décida de leur demander de lui ramener de puissants artefacts, que Lugh prévoyait d'utiliser dans la guerre à venir. Les fils de Balor réussirent à ramener tous les artefacts mais furent gravement blessés après avoir récupéré le dernier. Lugh sourit et comprit que son voeu de vengeance était accompli. Il s'empara des artefacts et laissa ses oncles mourrir alors qu'ils le supplièrent de les soigner.

Apprenant le décès de ses fils, Balor entra dans une frénésie extrême et décida de rejoindre Crom Cruach et d'allier son royaume éparse avec le Titan, une action qui changerait ses loyaux sujets en titanspawns - à l'exception notable de quelques fomoréens renégats peu enclins à sacrifier leur libre-arbitre pour une guerre de vengeance.

Des centaines de milliers de fomoréens et autres engeances de Crom Cruach s'approchèrent du champ de bataille, Crom Cruach en personne les menant au combat suivi par le gigantesque Balor et une trainée de terre décomposée et corrompue. Face à eux se tenait une poignée de Dieux : Danu, Le Dagda, Morrigan, Lugh, Ogma, Dian Cècht, Lir et le Haut Roi d'Irlande Nuada Au Bras d'Argent, tous prêts à défendre leurs terres jusqu'à la mort.

Alors que les forces titaniques couraient vers les Celtes, Danu enferma le champ de bataille dans un labyrinthe de lianes s'étendant sur des kilomètres. Alors que le combat faisait rage, les pouvoirs combinés de Druidisme et d'Augure créaient de robustes défenses naturelles et des pièges disposés dans le labyrinthe, tandis que les artefacts recouvrés par Lugh fournissaient une source additionnelle de pouvoir. Pendant des mois la bataille sévit, des cris s'élevant vers le ciel et des plantes géantes poussant et mourant en quelques secondes, sans qu'aucun camp ne semble prendre l'avantage sur l'autre. Le Monde semblait être devenu fou, tous ses cycles brisés et se jouant en même temps. Le Jour fut éclipsé avant de le voir réapparaitre dans d'aveuglant rayons de lumière illuminant le champ de bataille, les vivants mouraient et les morts se levaient, les arbres poussaient tout en dépérissant. Les Celtes tenaient bon tandique que l'armée titanique continuait d'essayer de déborder les Dieux. Jusqu'à ce que Balor découvre son troisième oeil.

Le troisième oeil de Balor était une arme de destruction massive, toujours recouverte de sept couches pour le refroidir. Pour déverser sa puissance, Balor devait retirer les couches une par une. Lorsqu'Ogma désarma le Roi fomoréen, ce dernier utilisa la terrible puissance de son oeil. Lorsqu'il retira la première couche, les fougères commencèrent à fâner? A la seconde couche, l'herbe commença à roussir. A la troisième, le bois et les arbres commencèrent à s'échauffer. A la quatrième, de la fumée se mit à sortir des arbres. A la cinquième, tout devint rouge de chaleur et à la septième, ce fut toutes les terres alentours qui prirent feu d'un coup.

Lugh sur le point de transpercer l'oeil de Balor
Image Unavailable
Art par Ionus

La première victive de Balor fut Nuada, qui fut carbonisé vivant et réduit en cendres instantanément, presque vaporisé. Lir essaya d'arrêter le tir en se transformant en un bassin d'eau afin d'absorber la chaleur mais le rayon passa au travers du Dieu, ne laissant de lui qu'une brume éparse. S'il voulait survivre et garder sa propre essence en un seul morceau, Lir devait rester à l'état liquide, ce qui lui fit contracté des Liens du Destin implacables qui firent d lui un Titan d'Océanus. Lugh, prêtant main forte pour mettre à bas l'adversaire fomoréen, saisit l'occasion pour lancer sa lance et percer l'oeil de Balor depuis l'arrière d son crâne. Hurlant de douleur, Balor ne cessait de bouger sa tête, réduisant en cendres sa propre armée et le labyrinthe de Danu au passage. Lorsque Lugh décapita le Roi fomoréen, sa tête roula jusqu'à un endroit où l'oeil creusa un trou dans le sol, connu de nos jours sous le nom de Loch na Súil - le Lac de l'Oeil.
La plupart des forces restantes ayant été vaporisées par Balor juste avant sa mort, Crom Cruach reconnut sa défaite en voyant les fomoréens encore en vie déserter le champ de bataille, démoralisés par la mort de leur leaders et de leurs amis. Mais Crom Cruach n'en avait pas fini et décida de porter un coup final au Celtes avant de retourner dans Patala. Déguisé comme un fomoréen inoffensif, il se glissa derrière Danu, alors occupée à soigner les blessés et tentant de ressusciter les morts. Il trancha la gorge de la Déesse avec un couteau infusé de son propre pouvoir de corruption, qui se répandit très vite dans l'ichor de Danu comme un venin. Dian Cècht, après avoir blessé le Titan et l'avoir forcé à se replier, essaya de sauver la Déesse, en vain. Le Tuatha Dé Danann venait de perdre sa Mère.

Se remttant de leurs blessures mais endeuillés, le Tuatha Dé Danaan sortirent victorieux de la Bataille, mais durent aussi faire face à de sévères pertes. Lir, le Dieu de la Mer, devenu un Titan ; Danu, la Déesse Mère, tuée ; et Nuada, le Haut Roi, réduit en cendres. Désormais sans chefs, le Tuatha Dé Danann était devenu l'ombre de lui-même et, lorsque l'Aesir leur proposa de devenir vassaux des Dieux Scandinaves, leurs choix étaient limités. Après avoir été chassé d'Irlande et la ratification du Concordat de Stonehenge, ils finirent par rejoindre le Concordat du Nord sous la tutelle des Aesirs.

Mais la vassalité des Celtes, acquises à travers des circonstances tragiques, est loin d'être fixe…