Image Unavailable

Ancienne Déesse du Feu, de la Mort et de la Magie, Oya était la fille d'Oduduwa et l'ancienne gardienne de Guinee.

Fille du Dieu de la Réalité, Oya apprit très tôt les secrets du Taiyi et en devint une adepte douée. Mais Oya est connue parmi les Orishas comme celle qui leur a permis de redécouvrir la magie du Chwal - un pouvoir ancestral qui avait été perdu avec la disparition d'Eledumare - et permettant ainsi aux Dieux Africains de contrôler plus efficacement sa population. Plus tard, à la naissance des Loa, ces derniers réalisèrent les dangers d'une telle magie et décidèrent d'utiliser le Chwal dans des buts plus pacifiques, à savoir seulement communiquer et aider les humains. Avec Oba, elle était aussi la première Orisha depuis la Trinité Primordiale à concevoir un enfant à partir de son seul esprit.

Seconde épouse de Shango, Oya était la rivale de sa troisième épouse : Oshun. Un jour, cette dernière lui conseilla de se couper l'oreille et de la présenter à Shango pour l'impressionner. Désespérée de l'attention de Shango, elle lui apporta son membre mutilé pendant que le Dieu était attablé. Dégoûté de voir sa femme mutilée, il la bannit de son palais.

Exilée et furieuse envers Oshun, elle jura de prendre sa revanche. Ce fut à ce moment qu'elle et Ogoun se rapprochèrent et finirent par se marier. Pendant un moment, Oya se sentit en paix et commença à oublier son passé et son ex-mari psychopathe. Mais Shango, lui, n'avait pas oublié et lorsqu'il apprit pour Ogoun et elle, il utilisa sa jalousie envers Oshun pour la piéger et lui tendre une embuscade. De jalousie et de folie, il la tua sans hésiter. Ogoun jura alors sur le cadavre de sa femme de prendre sa revanche sur Shango et de mettre fin à son règne pour toujours. Lorsque Zeus et Thor décidèrent de mettre à bas le Dieu sanguinaire, Ogoun saisit l'opportunité de venger sa femme bien-aimée.