Image Unavailable

Pour la Déesse qu'est devenue cette Godborn, voir Apidae

Melissaé, dite "Eli", est une Godborn de Parvati. Elle a passé la première année de sa vie en Inde avant que son père ne les ramène tous deux dans son pays natal : l’Australie.
Grâce à son père, elle a hérité d'une passion et d'un savoir entomologique pointu dès son plus jeune âge. Mordue de chimie et de biologie - particulièrement sur toutes les molécules cycliques (cela a peut-être un rapport avec leur forme hexagonale, comme celle des alvéoles des ruches…) - elle est âgée de 27 ans, et fait de la R&D à Bombay.
Melissaé reçoit son premier microscope à l’âge de 8 ans. Passionnée par les molécules, elle suit les publications scientifiques de physique et de chimie avec un vif intérêt.
A 20 ans, la jeune femme ayant été en contact avec Gerd Bonnig et Heinrich Rohrer lors d’un stage en Europe, les joints dans leurs travaux. Le 16 mars 1981, alors qu’elle n’a que 23 ans, le microscope à effet tunnel (scanning tunneling microscope, STM) est présenté à la communauté scientifique. Il fut récompensé en 1986 d’un prix Nobel de physique.
Petit point sur cette invention : C'est un microscope en champ proche qui utilise un phénomène quantique, l'effet tunnel, pour déterminer la morphologie et la densité d'états électroniques de surfaces conductrices ou semi-conductrices avec une résolution spatiale pouvant être égale ou inférieure à la taille des atomes.

Brune, la peau un peu métissée du fait de ses origines et les yeux noirs, elle porte un tatouage d’alvéoles hexagonales sur la main droite. Elle est tenace et curieuse (« curiosity killed the cat », me répétait mon père). Un vieux proverbe latin la définit bien « Sponte favos oegre spicula » : Volontiers son miel, à regret son dard. Ayant eu quelques soucis enfant, elle pratique le Kalarippayatt - un art martial de l'Inde du Sud - depuis ses 9 ans.