Image Unavailable
Artiste inconnu

Dieu Chinois du Soleil et du Tir à l'Arc, Houyi est un ancien Godborn de Fuxi et époux de Chang'e.

Grand, les cheveux noirs, mince et musculeux, Houyi était un maitre archer et un célèbre chasseur de monstres, comme son équivalent Grec Héraclès.

Amoureux de Chang'e, tous deux ne pouvaient recevoir la bénédiction du père de cette dernière, l'empereur Ku. Jusqu'au jour où dix soleils s'élevèrent dans les cieux, asséchants les fleuves et brûlant la terre.

Les dix soleils étaient en fait les dix fils d'Hypérion, qui avaient décidé d'attaquer le Monde. Avant que la Bureaucratie Céleste n'eût le temps de contre-attaquer, Houyi avait tué neuf des dix Avatars, n'en laissant qu'un en vie : Hélios, le plus modéré d'entre eux qui avait suivi les ordres de son père sans y consentir.

En guise de récompense pour sa bravoure, Houyi se vit offrir l'accès au Verger Eternel où il put recevoir le présent de l'immortalité. Là, il y rencontra la gardiennes des lieux, Xiwangmu, qui lui donna le fameux élixir d'immortalité, fait spécifiquement d'ichor extrait des fruits du Verger. Fier et heureux, Houyi prit l'élixir mais réalisa bien vite les conséquences : devenir un Dieu signifierait perdre l'amour de sa vie. Il demanda alors à Xiwangmu s'il pouvait recevoir un présent supplémentaire en récompense : une seconde part d'élixir pour que sa femme Chang'e puisse le rejoindre dans l'immortalité. Il expliqua à la Déesse l'étendue de ses sentiments pour la jeune femme, décrivant sa beauté et sa force et qu'il prévoyait de vivre une vie complète de mortel à ses côtés avant de boire l'élixir. Emue par le récit de Houyi, Xiwangmu demanda la permission à Shangdi de produire un second élixir pour Chang'e. Peu impressionné par la Légende de la jeune demie-Déesse, l'Empereur Jaune accepta mais à la condition qu'elle soit devenue digne de le boire avant la fin de sa vie de mortelle.

Une fois de retour chez lui, l'Empereur Ku lui accorda la main de sa fille en guise de récompense pour avoir sauvé la Chine. Tous heureux et conscients de l'existence des Dieux et des Titans, ils vécurent une vie heureuse, impatients de découvrir ce qui se présenterait à eux après.

Mais Chang'e avait un défaut : la curiosité. Elle avait une belle vie, mais connaitre les effets de l'immortalité avait fini par devenir une obsession pour elle. Au point qu'un jour où Houyi était parti chassé, elle but sa part de l'élixir.
De retour chez lui, Houyi trouva sa femme entrain de boire pas seulement sa part de l'élixir mais aussi sa part à lui, incapable de s'arrêter. Voyant sa femme se transformer en Déesse alors qu'elle vidait la fiole, Houyi tomba à genoux. Il savait ce qui allait se produire. Quelques secondes après que Chang'e eût absorbé la totalité de l'élixir, elle disparut dans les airs. Houyi savait qu'elle avait été emmenée devant l'Empereur Jaune pour y recevoir ses futures responsabilités.

Le pauvre Houyi eut le coeur brisé : il prévoyait de vivre une éternité aux côtés de l'amour d sa vie et, à la place, il se retrouvait piégé sur Terre sans aucun moyen de la rejoindre dans la divinité. Lentement, sa peine de coeur devint de la colère pour finalement devenir de la haine.

A la fin de sa vie, Houyi était devenu un tyran et avait rapidement perdu sa réputation de héros, devant une personnalité crainte et méprisée de la Chine antique. Un jour qu'il défiait un de ses disciples dans un concours de tir à l'arc - qu'il remporta sans mal - celui-ci, réalisant qu'il ne deviendrait jamais aussi bon que son maitre, décida de le tuer.

S'attendant à mourir comme les autres humains et à souffrir le processus de réincarnation, Houyi fut surpris d'être amené devant Shangdi. L'Empereur Jaune lui expliqua qu'il n'y avait pas de place pour les tyrans parmi les Dieux mais qu'il ne pouvait ignorer ses exploits héroïques. Shangdi décida de lui accorder le même sort que son épouse : passe l'éternité à servir la Bureaucratie depuis le royaume d'exil d'Hélios, servant d'ambassadeur et d'espion dans Aether.

Ainsi, Houyi et Chang'e devinrent des exemples de l'équilibre entre le Yin et le Yang, concept au centre la magie du Taiyi.

Comme leur père, les enfants de Houyi sont esclaves de leurs émotions. Ils sont compulsifs et prompt à la colère tout autant qu'ils le sont à l'amour. Si d'aventure ils sentent qu'un de leurs êtres aimés est en danger, ils peuvent avoir des réactions extrêmes pour les aider et annihiler la menace. Mais ils sont aussi loyaux, fidèles, dévoués à leur cause et déterminés à prouver leur valeur. Ils peuvent être trouvés dans une grande variété de domaines, du soldat d'infanterie à l'inspecteur aux prises avec les Triades.


Pouvoirs associés


Lumière - Brillance
Lumière - Soleil
Taiyi - Nature
Heku
Mythcalling
Feu - Discorde
Feu - Destruction
Vision du Wyrd - Mystère
Feu - Vie

Talents associés


Présence
Volonté
Technologie
Savoir
Ressources
Rapport
Combat



Godborns connus