Image Unavailable
Art par LindseyBurcar

De toutes les races draconiques, les Dragons Européens sont la plus jeune, la plus arrogante et la plus entêtée. Bien qu'ils ne soient pas beaucoup plus jeunes que leurs frères Coatl, ils manquent de patience et de maitrise de soi.

Ayant régné sur l'Europe pendant des millénaires, ils se faisaient respecter par la peur et, la plupart du temps, la tyrannie. Ils protégeaient les artefacts de valeur et les tas d'or comme si leurs vies en dépendaient et étaient souvent en conflit avec les Nains à ce sujet, les deux races partageant le même penchant pour les pierres précieuses et les objets de valeur.

Avec le temps, leur comportement était devenu de plus en plus fanatique, une véritable obsession. Remarquant cela, les plus vieux et les plus sages d'entre eux essayèrent d'inverser la tendance, craignant que cela antagonise les Dieux. Ils avaient malheureusement raison: lorsque le Moyen-Âge arriva, il apparut que les Dragons Européens s'étaient emparés de la quasi-totalité des richesses du continent, ne laissant plus rien aux humains pour prospérer et provoquant ainsi la fureur des Dieux. Les Aesirs et le Theoi edictèrent alors une nouvelle règle pour que leurs Godborns atteignent l'apothéose: gagner en Légende par le meurtre d'un Dragon. Rapidement, la race tout entière fut diabolisée et des légions d'humains menées par une grande variété de Godborns se mirent à déloger les Dragons de leurs cavernes pour les mettre à bas. En quelques siècles, la race des Dragons Européens passa du statut d'espèce dominante à celui d'espèce proche de l'extinction.

La vaste majorité des survivants se sont tournés vers les Titans afin de prendre leur revanche sur les Dieux qui les ont presque éradiqué. Les autres, toujours amèrement en colère mais ne voulant pas sacrifier leur libre-arbitre, ont trouvé refuge dans la Mer de Jade.