Image Unavailable

Cúchulainn, Godborn de Lugh, était le plus grand héros de l'Irlande antique.

Guerrier accompli et adepte du Modelage de Chair, Cúchulainn était une force de la nature et sa légende considère ses exploits comme les meilleurs accomplissements qu'un Godborn du Tuatha Dé Danann peut aspirer. Ses exploits sont nombreux et il serait impossible de tous les conter ici.

Parmi eux, on trouve ses romances avec Morrigan et Fand. Cette dernière histoire raconte comment lui et Fand sont tombés amoureux après que la Déesse lui ait demandé de l'aide pour repousser le siège des fomoréens sur Tir na nOg. Il fallut l'intervention de Manannán mac Lir et Emer - l'épouse de Cúchulainn, qui s'était aventurée dans Tir na nOg pour reprendre son mari - pour mettre fin à leur aventure.

sa maitrise du modelage de Chair était étonnant et effrayait même les Dieux. Il était réputé pour ses terrifiantes frénésies au combat, durant lesquelles il devenait un monstre incapable de distinguer ses allés de ses ennemis. Une de ses transformations était si terrifiante qu'elle a traversé les siècles :

"Cúchulainn fut saisi d'un premier spasme qui le changea une chose monstrueuse, hideuse et sans forme, inconnue des hommes. Ses bras et ses jambes, toutes ses articulations et tous ses organes de la tête aux pieds, convulsèrent, tremblant comme un arbre dans un torrent. Son corps se désarticulait frénétiquement sous sa peau, à tel point que ses pieds et ses tibias se retournèrent complètement en même temps que ses talons…sur sa tête, ses muscles maxillaires s'élargirent jusqu'au bord de son coup, tels des tas de chairs immenses aussi gros que la tête d'un nourrisson…Il aspira un de ses yeux si profondément dans son crâne qu'une pie affamée n'aurait pu aller l'y chercher ; l'autre oeil tomba le long de sa joue. Sa bouche se tordit bizarrement : ses joues se détachèrent de s mâchoire jusqu'à laisser voir son gosier, ses poumons et son foie claquèrent dans sa bouche et sa gorge, sa mâchoire inférieure frappa la supérieure d'un coup sec avec la puissance d'un lion et des morceaux de peaux aussi gros que la tonsure d'un bélier remontèrent de sa gorge vers sa bouche et ses cheveux s'entremêlèrent tels un buisson épineux pouvant empaler un fruit tombant de son arbre."

La manière dont mourut Cúchulainn est digne de sa vie épique et est un excellent exemple de la magie de l'Enech. En effet, Cúchulainn avait prononcé le voeu - ou geas - de ne jamais manger de chien et de ne jamais refuser l'hospitalité. Un jour que plusieurs de ses ennemis complotaient pour le tuer, l'un d'eux l'invita chez lui pour partager un repas…à base de chien. Piégé, Cúchulainn n'eut pas d'autre choix que de briser son geas…et d'en subir les conséquences. Quelques jours plus tard, Lugaid - le némésis de Cúchulainn - tua le cheval du Godborn avant de le blesser mortellement. Après s'être attaché lui-même à un rocher avec ses propres entrailles afin de faire face à ses ennemis dans la mort, il se souvint d'une prophéti de Morrigan où elle l'avait vu en rêve, éponger du sang de son armure dans un lac. Une telle prophétie délivrée par Morrigan signifiait la mort et Cúchulainn sut que la sienne était proche. Ce fut seulement lorsqu'un corbeau se posa sur son épaule qu'il fut considéré comme décédé et que Manannan l'emmena vers Mag Mell en Tech Duinn.